Bref bilan de notre action contre la loi Taubira

Nous vous proposons ici un bilan des actions contre la loi Taubira et pour la famille.
Il est maintenant de notoriété publique que dès le début novembre 2012, les AFC en lien avec ‘Alliance Vita’ et plusieurs autres personnalités (sans qui rien n’aurait été possible) ont constitué un des principaux moteurs du mouvement LMPT notamment en lui fournissant son réseau. Ce mouvement qui a su prendre un aspect multiforme et bigarré (en mettant aussi en avant des personnalités non catholique) a permis les trois rassemblements géants de 2013 et surtout une retombée médiatique mondiale.
Celui du 24 mars restera dans l’histoire comme la plus importante manifestation française depuis 1984.
Je crois que toutes les AFC peuvent en être fières.

Par ailleurs, les AFC ont donc mené ce combat en parfaite symbiose avec la hiérarchie ecclésiastique, grâce à des contacts discrets avec certains de nos évêques. Je voudrais témoigner ici de l’accueil très favorable que nous a réservé Mgr Daucourt. Celui-ci a en particulier écrit une lettre le 10 janvier 2013 en réponse aux insinuations fielleuses de Manuel Valls du 4 janvier 2013. Il redisait l’importance de « l’attachement aux fondements anthropologiques de la famille » enseignés par L’Eglise et soulignait que la communauté éducative de chaque établissement catholique (y compris les parents) se devait de respecter cet attachement. Les AFC rendent hommage aux évêques qui ont dans leur quasi-unanimité condamné personnellement la loi Taubira : leur parole a été forte pour rappeler que le mariage est la base de la famille (et que celle-ci est une église domestique).

Grâce aux AFC, les catholiques de France ont montré qu’ils avaient le souci de la chose publique. De nombreux évêques les soutiennent dans cet engagement que l’on peut appeler politique, qui avec une calme détermination exige de respecter les enfants et leur droit à bénéficier de l’altérité sexuelle de leurs parents.

Ils leur ont rappelé en même temps que le combat pour la famille est spirituel.

Dans ce combat il y a bien sûr eu une bataille perdue avec la promulgation de cette loi inique ; il y a eu des chicaneries, des déceptions mais aussi des immenses succès. Premièrement, nous avons mis en évidence la faiblesse des arguments des promoteurs de la loi Taubira : pour eux, c’est très simple, soit on est pour « l’égalité des droits » (sous-entendu les droits pour les familles homoparentales), soit on est homophobe ou « hostile au progrès ».

Deuxièmement, nous avons réussi à convaincre 60% de la population que l’adoption par les personnes de même sexe est à rejeter ; et à retarder l’adoption de la PMA et faire prendre conscience à nos concitoyens du caractère pernicieux de l’idéologie du genre qui veut s’introduire dans l’Ecole.

Et maintenant ?

La question est celle de la meilleure stratégie pour l’abolition de la loi Taubira. Nous pensons indispensable d’affirmer le principe de cette abolition : les prochains députés seront élus sur cette conviction. Après ce sera à ceux qui partagent cette conviction de se mettre d’accord sur la tactique. Ne mettons pas la charrue avant les boeufs ! 

Bien sûr, aucune prétendue « légalité républicaine » ne pourra empêcher les parents de dire à leurs enfants que la famille est basée sur l’union d’un homme et d’une femme. Gardons l’unité et montrons dans le calme que notre souci est que nos enfants puissent vivre et s’épanouir dans notre « beau pays ».

 Rémi Sentis, président de la Fédération A.F.C. 92

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s