Le totalitarisme en marche le 1 décembre

L’avortement était le sujet tabou dans la grande presse. Avec la proposition de loi Coutelle qui devrait être votée à l’Assemblée le 1 décembre par les socialistes, en parler relèvera du pénal : diffuser des « présentations faussées,… dans un but dissuasif, sur la nature, les caractéristiques ou les conséquences médicales d’une IVG » sera passible de prison. Faussé, c’est être contraire au « vrai », mais comment déterminer la vérité ici ? Vue la mention du « but dissuasif », on sent que celle-ci sera définie par les sentences des hauts fonctionnaires sur le site du ministère de la Santé.

C‘est la liberté d’expression qui est en jeu. Une œuvre de basse police est en cours, si sur un sujet aussi complexe on ne peut s’exprimer qu’en répétant le discours imposé par des technocrates, eux-mêmes soumis aux oukases du Planning Familial (qui, rappelons-le, est une Association ultra-subventionnée infiltrée dans la plupart des cabinets ministériels ainsi qu‘au Conseil Régional d’Ile-de-France). A l’origine de ce texte, se trouve d’ailleurs ce mouvement, agacé que le site du gouvernement, conçu par lui, voit son référencement Google concurrencé par d’autres.

On ne pourra plus donc évoquer les traumatismes post-IVG dont toutes les études étrangères parlent. Sans être entendu, le cardinal Vingt-Trois le disait : « Si on arrive à interdire de s’exprimer sur les conséquences de l’avortement, on entrera complètement dans la police des idées et dans la dictature d’une vision totalitaire ».

Laurent Fabius et ses collègues auront-ils le courage de dire que cette atteinte à la liberté d’expression est inconstitutionnelle ? Ou bien glisserons-nous vers le totalitarisme des idées ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s