Contes défaits : nos petits anges face à “Judas la vidange”

Loup-garouDécidément, rien ne l’arrête ! La propagande LGBT s’attaque maintenant aux plus jeunes : en mars dernier, à l’occasion de la ”queer week”, la Mairie de Paris organisait à la Bibliothèque Louise Michel  des ateliers « Queer for Kids » où des «drag queens » lisaient aux enfants des contes « non genrés ».

Pourtant, des pédopsychiatres nous alertent : garçons et filles se respecteront d’autant mieux qu’ils seront respectés et confortés dans leur constitution affective;  l’indifférenciation au titre d’une égalité garçon/fille est une violence faite aux enfants.

Ne peut-on servir autre chose à nos petits anges que “Judas la vidange” ?

Alors que le Grand débat national appelle des mesures fortes de réduction des dépenses publiques,  comment la mairie de Paris peut-elle gaspiller l’argent public en finançant de telles aberrations ?

P.L.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s