Etes-vous parent 1 ou parent 2 ?

Adieu père, adieu mère, notre radieux avenir s’écrira désormais sous les auspices lyriques de “parent 1” et “parent 2”.

man love people woman

Photo de Public Domain Pictures sur Pexels.com

La majorité parlementaire de l’Assemblée nationale vient ainsi de s’illustrer en adoptant un amendement qui impose dans chaque formulaire administratif destiné aux parents la mention d’un “parent 1” et d’un “parent 2”.

Pour une loi qui prétend promouvoir une «école de la confiance»,  on espérait mieux que cette normalisation tatillonne à la mode bruxelloise,  qui rend la relation entre les enseignants et les parents encore plus anonyme, le père et la mère devenant interchangeables,  comme ils le sont déjà avec la nounou où la mamie qui vient chercher les enfants à l’école en leur absence. Et si le père et la mère ont la chance de s’appeler Claude et Dominique, bonjour la confusion…

Comme souvent, la lutte contre la discrimination se traduit par un nivellement par le bas : pour éviter que quelques personnes s’interrogent sur la case à utiliser, on oblige 100% des parents à se poser une question idiote :  suis-je le parent 1 ou le parent 2 ?

En outre, qu’on le veuille ou non, cette numérotation introduit une hiérarchie entre les parents, qui est contraire au principe d’égalité… comment nos députés peuvent-il ainsi s’asseoir sur une de leurs si précieuses “valeurs républicaines” ?

On peut aussi s’étonner de cette dialectique qui glorifie la diversité  lorsqu’on parle des modèles familiaux, mais la condamne fermement lorsqu’il s’agit des pratiques des mairies…  Les décentralisateurs apprécieront.

C’est déjà attristant de voir la fête des mères et la fête des pères progressivement bannies de nos écoles en vertu de cette même idéologie…

Plus fondamentalement, si les députés avaient voulu simplement prendre en compte l’existence de « familles homoparentales »,  il auraient pu se contenter de préconiser la formulation ”responsables légaux”, déjà utilisée par un certain nombre de mairies. Le fait qu’ils aient choisi “parent 1 et parent 2” n’est pas anodin, il révèle leur véritable intention :  abolir la filiation naturelle au profit de la filiation artificielle, telle qu’elle résulte de la seule volonté d’un couple d’adultes, quel qu’il soit. C’est cohérent avec le rapport Touraine et la promotion de la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules, la procréation post mortem, le double don de gamètes, la GPA…

Au demeurant, ces réserves sont partagées par l’Association des familles homoparentales (AFDH) : son président a dit craindre que cette formulation ne crée « une hiérarchie parentale » et s’est prononcé pour des formulaires « inclusifs » avec des cases à cocher: « père », « mère », « représentant légal ».

Bref, cette mesure ne fait que des mécontents, à part des députés de plus en plus déconnectés de leur base…

J’ose espérer que le Sénat reviendra sur cette disposition. Cependant, l’Assemblée nationale ayant le dernier mot, il est possible sinon probable que la loi soit finalement votée avec. Il ne restera plus que le Conseil constitutionnel pour censurer la mesure… Mais  il ne faut guère compter sur son nouveau président Alain Juppé pour le faire : la ville de Bordeaux dont il était maire a déjà éliminé père et maire de ces formulaires – cf. http://www.bordeaux.fr/images/ebx/fr/groupePiecesJointes/32003/18/pieceJointeSpec/165101/file/dossier-inscription-ecole-2019_2020.pdf

Signé : un parent 1 (ou 2 ?)  « arriéré » et « dépassé », pour reprendre les termes fort délicats de la députée LREM Jennifer  De Temmerman à l’Assemblée Nationale

Annexe  : ressources

Voici le lien vers l’amendement adopté par l’Assemblée nationale :

http://www.assemblee-nationale.fr/15/amendements/1629/AN/834.asp

Voici l’extrait vidéo du débat correspondant :

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7252714_5c62cf0f2f89b.1ere-seance–questions-au-gouvernement–pour-une-ecole-de-la-confiance-suite-12-fevrier-2019

La députée LREM Mme Jennifer  De Temmerman y invoque “des modèles sociaux et familiaux un peu dépassés”, “des schémas de pensée un peu arriérés”

On peut réagir sur son site :

http://jennifer-detemmerman.fr/index.php/2019/02/13/le-point-actualite-societe-parent-1-parent-2-lhomoparentalite-reconnue-dans-les-formulaires-scolaires/#respond

(Aller à 04:29:10 ou cliquer en bas du menu sur “Adts 834 à 193“)

Pour information

http://eliasse.assemblee-nationale.fr/eliasse/

permet de suivre la succession des amendements

Bonus :
en 2013 Mme Taubira nous promettait, la main sur le coeur :
Ce qui est certain, c’est que nous ne ferons pas comme aux Pays-Bas, nous ne retiendrons pas les termes de « parent 1 » ou « parent 2 ». “
https://www.lejdd.fr/Politique/Christiane-Taubira-sur-le-mariage-pour-tous-Ce-texte-protegera-les-droits-des-enfants-588207-3135221
Nos députés semblent avoir la mémoire courte… et les oreilles bien bouchées, puisque la proposition la plus votée lors de la consultation du CESE vise à abroger la loi Taubira !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s