Rapport sur les violences sexuelles dans l’Église catholique France 1950 – 2020

Image du bandeau du site internet du CIASE

Après deux ans et demi de travaux, le 5 octobre 2011, M. Jean-Marc Sauvé, Président de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE) installée depuis le 8 février 2019, a remis publiquement aux évêques de France et aux supérieurs des congrégations religieuses le rapport que l’Église lui avait demandé.

Des liens pour lire, réfléchir et prier, qui n’ont d’autre ambition que d’aider à s’informer. Publié le 6 octobre, mise à jour les 7, 11 & 17 octobre. Les premiers éléments pour s’informer à la source.

La vidéo de la séance de remise du rapport. 2h16 minutes


Quelques liens : les rapports et le message initial de Mgr de Moulins-Beaufort

Télécharger le résumé du rapport du CIASE (48 pages)

Accéder à tous les éléments du rapport du CIASE – Commission Indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise

L’allocution de Mgr Eric De Moulins-Beaufort à l’occasion de la remise du rapport (temps de lecture 6 minutes)

Des extraits de l’allocution de Mgr de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France :

« Votre rapport est dur, il est sévère. L’ampleur du phénomène des violences et agressions sexuelles dans la société et dans l’Église que vous décrivez est effarante.  Nous avons entendu leur nombre. Leur voix nous bouleverse, leur nombre nous accable. Il dépasse ce que nous pouvions supposer. Que tant de vies d’enfants et de jeunes aient pu être abîmées sans que presque rien en ait été repéré, dénoncé, accompagné, soigné, est proprement insupportable.

Aux personnes qui ont été victimes de tels actes de la part de prêtres, de religieux, de religieuses ou d’autres personnes dans l’Église, j’exprime ma honte, mon effroi, ma détermination à agir avec elles pour que le refus de voir, le refus d’entendre, la volonté de cacher ou de masquer les faits, la réticence à les dénoncer publiquement disparaissent des attitudes des autorités ecclésiales, des prêtres et des acteurs pastoraux, de tous les fidèles. 

Mesdames et Messieurs, personnes victimes, vous dont je connais le nom et le prénom de quelques-unes et de quelques-uns,  mon désir en ce jour, est de vous demander pardon. Pardon à chacune et à chacun.


Déclaration de Mgr Matthieu Rougé – Évêque de Nanterre pour les Hauts-de-Seine
Nanterre, le 5 octobre 2021

Lire la déclaration de Mgr Matthieu Rougé

(Temps de lecture 2 mn 40 sec.)


Le communique de la Confédération Nationale des AFC

Lire le communiqué, et la présentation des accompagnements proposés par les AFC

(Temps de lectures 1 mn 45 sec.)


Pour réfléchir à l’occasion de la remise du rapport


Editoriaux de Gérard Leclerc sur Radio Notre-Dame

Télécharger l’éditorial du 6 octobre de Gérard Leclerc sur le rapport : « avant de tirer les conclusions nécessaires, ne faut-il pas méditer sur la nature profonde du drame ? »

Téléchargez l’éditorial du 11 octobre de Gérard Leclerc sur le rapport : « Parmi les préconisations du rapport Sauvé, certaines s’imposent d’elles-mêmes. D’autres demandent réflexion, certaines sont problématiques. »

Téléchargez l’éditorial du 7 octobre de Gérard Leclerc sur le rapport : L’enquête sur la pédocriminalité dans l’Église de la commission Sauvé s’étend sur une période de soixante-dix ans. C’est pourquoi il importe de comprendre comment a été perçue cette question dans le temps : nous n’avons pas la même perception aujourd’hui qu’en 1950 et même en 1980.

Temps d’écoute des éditoriaux : 1 mn 50 sec. à 2 mn.

Accédez à l’éditorial du 6 octobre sur le site de Radio Notre-Dame

Accéder à l’éditorial du 7 octobre sur le site de Radio Notre-Dame

Accéder à l’éditorial du 11 octobre 2021 sur le site de Radio Notre-Dame


Articles de La Sélection du Jour

Points forts et commentaires Par Louis Daufresnes

Points forts et commentaires I. Pour cet article, distinguons et commentons des points saillants (temps de lecture 3 minutes 40 secondes) : Lire la suite

Points forts et commentaires II. Sur le rayon des idées reçues, le rapport Sauvé fait du chamboule-tout, et les points que soulève cette opération vérité méritent d’être commentés, comme nous avons commencé à le faire dans une précédente LSDJ (n°1399). Pour cet article, écartons la controverse sur la responsabilité collective, l’indemnisation et le secret de la confession pour reprendre des données chiffrées liées à l’enquête (Temps de lecture 3 mn 30 sec.: Lire la suite

La République protège le secret de la confession (synthèse) : Qu’on le suive ou non, le Christ « sait » parler à tout homme, où qu’il vive dans l’échelle du temps et de l’espace. C’est toute la force des évangiles. A contrario, communiquer n’est pas le fort de l’épiscopat d’aujourd’hui. La polémique sur le secret de la confession en fournit un cas d’école…. La République protège le secret de la confession ».… La République punit ceux qui le transgressent comme l’énonce l’article 226-13 du code pénal… (Temps de lecture : 3 mn 40 sec) : Lire l’article en entier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s