Fragmentation, violence et espérance en 2015.

Grâce aux AFC, les catholiques de France ont encore montré en 2014 qu’ils avaient le souci de la chose publique lors des combats contre la loi dite-famille de Bertinotti et contre les errements gouvernementaux favorisant la GPA et la PMA pour les lesbiennes. Grâce à la tenue des prochaines élections, les vélléités socialistes sur les questions sociétales vont un peu s’estomper (sauf malheureusement sur la loi sur la ‘fin de vie’). En fait, Il s’avère que le combat pour la famille est devenu spirituel : c’est le rapport entre famille et société dans son ensemble qui est en jeu.

En effet notre société subit d’une part une certaine violence rentrée et d’autre part une fragmentation de plus en plus importante qui impacte directement toutes les familles.

La violence rentrée est inéluctable à cause de la banalisation de l’avortement qui devient patente  (c’est un sujet sur lequel les grands médias – même ceux qui ne sont pas favorables au gouvernement – observent une omerta absolue).

La fragmentation de la société est elle aussi prégnante avec la multiplication des divorces et la faiblesse du nombre des mariages. Cela génére une judiciarisation de plus en plus importante de la société (et la future loi Meunier sur « le statut du tiers » ne va pas arranger les choses). L’augmentation du chômage implique aussi une mise à l’écart d’un grand nombre de jeunes ce qui est ferment de dissociation.

Or ces éléments ont maintenant des conséquences au sein de nos propres familles et de celles de nos adhérents. Même si nous sommes confiants dans le fait que les enfants de nos familles pourront grandir à terme dans un pays apaisé, il est évident que dans certaines situations nous pouvons nous inquiêter pour eux.

Cette situation peut dans certains cas impliquer une fatigue des militants, il faut en être conscients mais grâce à la prière et à la solidarité à l’intérieur de nos communautés, nous pouvons aller de l’avant dans la prudence.

Même si des difficultés se présentent, soyons dans l’Espérance ; les grâces d’état reçues pour l’éducation de nos enfants nous soutiendront.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s