Dossier famille, l’administration Macron dans la ligne de Hollande.

Épisode 2. A. Bergé, A. Buzyn, M. Schiappa et la poursuite de la déconstruction.

 

Laurence Rossignol étant partie, comment « l’Administration Macron » va-t-elle poursuivre son action contre la famille ? Nous avons quelques indices qui nous montrent quelles directions vont être suivies.

* Tout d’abord, Aurore Bergé, candidate ‘En Marche’ aux législatives dans le 78 et militante bien en vue dans la macronie, avait soutenue de façon très médiatisée l’ancienne ministre l’avant veille du vote de la loi sur « l’extension du délit d’entrave à l’IVG». Elle avait fait du « testing » auprès de l’une antenne d’écoute auprès des femmes tentées par l’IVG et n’avait pas hésité à déformer les propos de l’écoutante pour pouvoir justifier la loi inique promue par Rossignol. La lutte contre toute forme d’aide aux femmes enceintes en détresse va donc se poursuivre.

* Concernant les «dossiers famille », on ne sait pas encore quelles seront les attributions exactes de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn et de la secrétaire d’État à l’égalité femme-homme, Marlène Schiappa. Mais que ce soit avec l’une ou avec l’autre, la déconstruction va se poursuivre.

* Madame Schiappa, blogueuse socialiste et féministe est certes inculte (elle comprend l’expression « l’État ne reconnaît aucun culte » de la loi de 1905 comme une injonction à ce que toute référence religieuse soit bannie de l’espace public), mais elle a des idées bien précises sur le primat que constitue le droit à l’IVG. Rappelons qu’elle a fait partie du cabinet Rossignol quelques temps et a pu s’imprégner des arguments du Planning Familial qui y régnait en maître.

Par ailleurs, on sait qu’elle va défendre les droits LGBT de façon intense et donc aussi un Droit à l’enfant pour les couples de femmes.

* Quant à Agnès Buzyn, ce sera plus sophistiqué, mais il est clair qu’elle défendra la proposition du candidat Macron qui avait déclaré le 12 mars « Ma conviction est qu’il faut étendre la PMA, au nom de l’égalité hommes femmes et du droit à l’accès à une prestation médicale, Mais je respecterai l’avis attendu du CNNE et regarderai aussi l’état de la société et des débats qui s’y jouent pour agir de manière apaisée.»

On le voit, il faut s’attendre à longues campagnes de presse sur ce sujet de sorte que l’état de la société soit « apaisée ». Le porte-parole En Marche, B. Griveaux a d’ailleurs commencé dès le 17 mai .

Le bien de l’enfant risque désormais de passer à la trappe. On peut se poser la question du bien commun.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s