A la demande de notre évêque, réponse pour le Synode sur la famille

A la demande de notre évêque, la Fédération AFC-92 a rédigé une réponse au questionnaire pour le synode sur la famille.

Télécharger le document complet (en pdf) avec ses 46 questions Reponse_doc_complet

Un extrait du document est donné ci-dessous.

Question 1. Quelles sont les initiatives en cours et celles qui sont prévues concernant les défis que les contradictions culturelles posent à la famille ? … celles pour affronter le contexte culturel plus spécifique où l’Église locale est impliquée ?

Les «contradictions culturelles» dans notre société sont patentes ; on voit en effet que chez tous les jeunes et les jeunes adultes, la valeur « famille » est une de celle qui est mise le plus en exergue, mais la culture actuelle de l’immédiateté et de la jouissance engendre «la solitude et la fragilité des relations» notamment dans les familles. Cet état de fait est favorisé par les positions des ténors politiques et médiatiques qui ne considèrent plus du tout la famille comme une « école d’humanité» et la cellule de base de la société ; pour eux notre société n’est plus qu’une juxtaposition de consommateurs et les familles sont des groupes de personnes qui sont temporairement sous un même toit et qu’il faut aider socialement (d’où la réduction de la politique familiale à une simple politique sociale). De plus, la législation civile en France compromet le mariage et la famille (la loi de dénaturation du mariage en est l’exemple ; de même le faible intérêt de nos politiques pour la politique familiale) ; les conséquences sont illustrées par la chute extrêmement importante du nombre de mariages en France.

C’est le rapport entre famille et société dans son ensemble qui est en jeu. Il s’avère donc que la promotion des valeurs familiales est devenue un combat spirituel. Celui-ci a des ramifications diverses, car notre société subit d’une part une certaine violence rentrée et d’autre part une fragmentation de plus en plus importante affectant toutes les familles.

La violence rentrée est inéluctable à cause de la banalisation de l’avortement qui devient patente  (c’est un sujet sur lequel les grands médias – même ceux qui ne sont pas favorables au gouvernement – observent une omerta absolue, voir question 44)…

Question 3. Au-delà de l’annonce et de la dénonciation, quelles sont les modalités choisies pour être présents comme Église auprès des familles dans les situations extrêmes ?… Que peut-on faire pour soutenir et renforcer les familles croyantes, fidèles au lien ?

Les difficultés évoquées plus haut peuvent assaillir nos propres familles [par exemple, dans une proportion grandissante, nos enfants se mettent en concubinage ou bien leurs couples se défont], cependant les laïcs catholiques doivent garder l’Espérance. Il faut être confiant dans le fait que nos enfants pourront grandir dans la joie et la foi même dans une société non totalement apaisée. Certes une sourde inquiétude et une fatigue peuvent venir perturber les chrétiens qui essayent de se battre pour le mariage et le soutien à la cellule familiale, mais grâce à la prière, à la solidarité à l’intérieur de nos communautés et au soutien de nos prêtres et évêques nous pouvons aller de l’avant ; et continuer à porter la bonne nouvelle du message de l’alliance qui va permettre de remettre la famille au centre de la vie sociale….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s